3 questions à Soufyane Hiouad, Chef de département Exploitation Eau – Vous & Lydec

3 questions à Soufyane Hiouad, Chef de département Exploitation Eau

10 millions de m3. Tel est le volume d’eau que Lydec a permis d’économiser en 2020. Selon Soufyane Hiouad, Chef de département Exploitation Eau, ces réalisations et bien d’autres ont été possibles grâce à l’engagement des équipes. Entretien

Selon vous, quelle est la situation du stress hydrique aujourd’hui ?

Le Maroc fait partie de la région du moyen orient/Afrique du nord menacée par un stress hydrique qui se manifeste par une rareté des ressources en eau.

Ces dernières années, le Maroc a connu une période de sécheresse due aux changements climatiques ce qui a impacté les niveaux des barrages notamment le barrage ALMASSIRA dont le taux de remplissage à voisine les 12%. Ce barrage assure l’alimentation d’une grande partie de la ville du grand Casablanca (50%).

Aujourd’hui, la situation est inquiétante malgré la bonne pluviométrie de cette année.

Cette ressource vitale a subi également une détérioration de sa qualité liée aux impacts des activités (Unités industrielles, Irrigation …).

Quels sont les efforts demandés aux clients/citoyens et aux opérateurs économiques pour faire face aux défis de ce stress hydrique ?

L’heure est venue d’agir concrètement pour résorber ce déficit en eau. L’utilisation de cette ressource vitale doit se faire d’une façon réfléchie en favorisant la mise en place de solutions durables. Le Maroc dispose de potentialités énormes en mer qu’il doit explorer à travers des études rigoureuses et précises. La recherche continue de fuites au niveau des différentes installations et l’utilisation de nouvelles méthodes d’irrigation moins coûteuses permettront d’économiser cette ressource.

Quelles sont les réalisations et les innovations de la DEEA afin de contribuer à la préservation de l’eau notamment en cette période de crise sanitaire ?

Lydec a mis en place plusieurs actions au niveau de son réseau de distribution afin de contribuer à la préservation de l’eau :

  • L’utilisation des nouvelles technologies de détection de fuites : Smart Ball, Outils de diagnostic de corrosion, et Recherche de fuites par satellite, etc.)
  • L’augmentation du parc des détecteurs acoustiques fixes des fuites : +2000 appareils installés et opérationnels en 2020 pour surveiller une linaire du réseaux précis contre les fuites ;
  • La maintenance et l’exploitation rigoureuse de la sectorisation périodique à travers la vérification d’étanchéité des secteurs et des steps-test (mesure des pertes sur des mailles de 8 km de réseaux) : 100% du réseau est sectorisée ;
  • L’extension de la modulation avancée sur de nouvelles zones à Casablanca : +2900 km de réseau modulé.
  • La mobilisation des équipes d’exploitation pour l’inspection des eaux claires au niveau des réseaux d’assainissement après ciblage (tertiaires, secondaires et primaires).
  • Le réajustement en continu des consignes de la pression des stabisateurs/Réducteur afin de maintenir une pression conforme ;
  • Le suivi en continu des débits entrée et sortie système AEP.

Ces actions ont permis d’économiser plus de 10 millions de m3 en 2020. Grâce à des technologies innovantes pour la détection et la réparation des fuites d’eau, Lydec a pu économiser ainsi l’équivalent de 58 millions de m3 d’eau en 2020 par rapport à 1997, soit le volume annuel nécessaire à plus d’1 million d’habitants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *