Chronologie : le Maroc mobilisé dans la lutte contre le Covid-19 – Vous & Lydec

Chronologie : le Maroc mobilisé dans la lutte contre le Covid-19

Le combat du Maroc contre le Covid-19 s’intensifie chaque jour. Près de trois semaines après l’annonce du premier cas marocain de contamination, les mesures préventives continuent de tomber pour réduire au maximum l’exposition des Marocains au virus et la solidarité s’organise.


Chronologie

– 02 mars : La pandémie se répand rapidement à travers le monde et le premier cas confirmé de contamination au Covid-19 est diagnostiqué au Maroc. Il s’agit d’un Marocain en provenance d’Italie.
– 10 mars : Une Marocaine de 89 ans, également en provenance d’Italie, deuxième cas de contamination confirmée au Covid-19 au Maroc, décède. La défunte était un sujet à risque, du fait de son âge avancé et des problèmes de santé dont elle souffrait.
– 11 mars : Alors que le bilan s’élève à cinq cas avérés, dont un décès, près de 300 personnes sont placées sous la surveillance médicale des autorités sanitaires du royaume.
– 19 mars : Jusqu’à cette date, tous les cas détectés sont des personnes résidentes ou ayant séjourné à l’étranger récemment. Le premier cas local est détecté portant le nombre de cas déclarés par les services publics à 61. 

Une batterie de mesures pour combattre la pandémie…

– 13 mars : Le ministère de l’Education nationale annonce la suspension de tous les cours, des jardins d’enfants jusqu’à l’enseignement supérieur, à compter du lundi 16 mars 2020. Une décision qui concerne l’ensemble des établissements (publics, privés et missions étrangères).
– 14 mars : Les Autorités marocaines ordonnent l’interdiction de tous les rassemblements publics de plus de 50 personnes. Les vols aériens et le trafic maritime de passagers en provenance et à destination de plusieurs pays, principalement d’Europe, sont suspendus. Le Conseil supérieur des Oulémas recommande la fermeture des mosquées pour les cinq prières et celle du vendredi, à partir du lundi 16 mars.
– 17 mars : Les citoyennes et les citoyennes sont invités à limiter leurs déplacements et s’engager en faveur de l’isolement sanitaire dans leur domicile. Les déplacements dans les lieux publics sont, désormais, conditionnés par la nécessité absolue, pour faire des courses, pour aller chez le médecin ou pour aller travailler.
– 19 mars : Le ministère de l’Intérieur déclare l’état d’urgence sanitaire et instaure, dès vendredi 20 mars à 18 h, la restriction de la circulation au Maroc, et ce, jusqu’à nouvel ordre.

La solidarité s’organise…

– 15 mars : Le Roi Mohammed VI donne ses instructions pour procéder à la création immédiate d’un fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie de Covid-19. Doté de 10 milliards de dirhams, il sera réservé à la prise en charge des dépenses de mise à niveau du dispositif médical. Il servira aussi au soutien de l’économie nationale, à travers une batterie de mesures qui seront proposées par le Gouvernement. Plusieurs structures publiques et privées ont démontré une forte solidarité en procédant à des dons conséquents en faveur dudit fonds. Sur les réseaux sociaux, l’élan de citoyenneté et de solidarité s’intensifie et les appels aux dons se multiplient.

Au chevet de l’économie…

– 16 mars : Le Comité de Veille Economique (CVE) décide d’un plan d’action, qui s’étalera jusqu’à fin juin. Une première série de mesures sera mise en place et consistera en : la suspension du paiement des charges sociales (cotisation CNSS) ; la mise en place d’un moratoire pour le remboursement des crédits bancaires au profit des entreprises.
– 19 mars : Le Comité de veille économique réuni à nouveau prend davantage de mesures exceptionnelles. Des mesures sociales, économiques et fiscales pour faire face à cette conjoncture exceptionnelle. Elles concernent les salariés affiliés à la CNSS qui se retrouveront en arrêt d’emploi, les PME-TPE et les activités professionnelles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *