COP22 : de l’engagement à l’action !

Du 7 au 18 novembre 2016 à Marrakech, notre pays accueille la 22e Session de la Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques COP22. 197 Parties, dont 196 Etats et l’Union Européenne ainsi que des ONG, entreprises et collectivités participent à cet événement historique. Plus de 30 000 participants sont attendus.

Impression

COP 22 : COP de l’action

Cette manifestation de haut niveau sera l’occasion de montrer la capacité d’investissements et d’actions de notre pays pour atteindre les objectifs fixés à savoir :

  • Mettre en place des actions pour concrétiser les axes retenus dans l’Accord de Paris pris à l’issu de la COP21.
  • Orienter les Etats vers une économie bas carbone.
  • Porter la voix des pays les plus vulnérables : les pays d’Afrique et les états insulaires.
  • Cop 22 : COP de l’Afrique et de l’eau

    Par ailleurs, la présidence marocaine de la COP22 concentre ses efforts sur l’Afrique, l’Adaptation et l’Agriculture (« L’initiative triple A »), plaçant l’eau au cœur des actions contre le changement climatique.
    Parmi les pays ayant intégré des mesures d’adaptation à leur contribution nationale sur le changement climatique, 93 % mentionnent la protection des ressources hydriques. Et en particulier le Maroc qui s’est fixé 4 objectifs d’ici 2030 :

  • Produire annuellement 285 millions m3 d’eau potable issue de la désalinisation,
  • Réutiliser annuellement 325 millions m3 d’eaux usées traitées,
  • Economiser 120 millions m3 /an d’eau potable,
  • Traiter 100% des eaux usées.
  • Pour rappel, dans le cadre de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, tous les pays du monde se réunissent une fois par an pour prendre des décisions, qui permettent de limiter les effets sur le réchauffement climatique. En 2015, lors de la COP21 à Paris un objectif commun a été fixé dans le cadre de l’accord de Paris. Il s’agit désormais de ne pas dépasser le seuil du réchauffement climatique à 2°C par rapport aux niveaux préindustriels.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *