Focus sur le Plan d’Actions Développement Durable de Lydec, le PADD 2020 :
Engagement 1 – Première partie

Lydec s’engage à réduire l’impact environnemental de ses activités
Ce n’est pas un hasard si le premier engagement pris par Lydec dans le cadre de son PADD 2020 concerne la réduction des impacts environnementaux liés à ses activités.
Lydec opère dans les métiers liés à l’environnement et à la préservation des ressources naturelles, c’est un des piliers fondamentaux de sa démarche de Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE)

Cet engagement se décline en 4 objectifs, dont trois concernent directement la thématique de la Journée Mondiale de l’Environnement qui est rappelons-le : “Sept milliards de rêves. Une seule planète. Consommons avec modération. » :
– Objectif 1 : Réduire et gérer nos déchets
– Objectif 2 : Maitriser nos émissions de gaz à effet de serre
– Objectif 3 : Produire et consommer responsable

L’économie circulaire, un principe de base

En 2050, si les modes de consommation et de production actuels restent inchangés, avec une augmentation de la population qui devrait atteindre 9,6 milliards, nous aurons besoin de l’équivalent de trois planètes pour maintenir nos modes de vie et de consommation !
Un mode de vie durable consiste donc à faire plus et mieux avec moins. C’est le principe de base de l’économie circulaire, concept qui s’inscrit au cœur de la stratégie du groupe SUEZ environnement.

Qu’est-ce que l’économie circulaire ?
Son objectif ultime est de parvenir à découpler la croissance économique de l’épuisement des ressources naturelles par la création de produits et services innovants.
Ce modèle met notamment l’accent sur de nouveaux modes de conception, de production et de consommation : prolongement de la durée d’usage des produits, usage différencié de la possession du bien, réutilisation et recyclage des composants…

Lydec s’engage à réduire et gérer ses déchets

La production de déchets est responsable de nombreuses pollutions en particulier au Maroc, où les filières de récupération et de traitement sont encore limitées. Certains de ces déchets peuvent même contaminer l’eau ou les sols.
Par ailleurs dans un contexte de raréfaction des ressources naturelles, il est essentiel de favoriser le recyclage et la valorisation pour donner une seconde vie aux déchets.

Les actions de Lydec
La gestion des déchets est centralisée au magasin central (cote 160). Les déchets y sont entreposés puis vendus par appel d’offres.
Aujourd’hui certains déchets banals font déjà l’objet d’un traitement spécifique :
– Le matériel informatique revalorisé par la Direction des Systèmes d’Information de Lydec fait l’objet de dons au profit des écoles et/ou associations.
– Un centre de tri sélectif a été créé au sein du Centre de Maintenance des Engins Spéciaux (CMES) pour les déchets pneus/filtres et ferraille d’une part et les déchets dangereux issus des batteries des véhicules d’autre part.
Les huiles du garage sont récupérées puis collectées par un prestataire spécialisé.
Les huiles diélectriques des transformateurs sont revendues via des appels d’offre.

S’agissant d’un enjeu important pour Lydec, l’entreprise a mis en place, depuis fin 2013, une stratégie et des moyens permettant de maîtriser le circuit des biens abandonnés et déposés, qui sont inclus dans une procédure dédiée, « Gérer les biens abandonnés et déposés de Lydec ».
Concernant les déchets industriels résultant de ses activités de traitement des eaux usées (boues et reflux), ce point est inclus au plan d’actions défini fin 2014 dans le cadre de la signature du Contrat de Progrès entre Lydec et Suez environnement.

Produire et consommer responsable

Chaque jour, Lydec mobilise des ressources naturelles pur assurer son fonctionnement quotidien, c’est ce que l’on appelle l’empreinte environnementale.
Consciente de cet impact, Lydec s’est fixé des objectifs pour réduire l’empreinte de ses activités en adoptant des modes de production et de consommation responsables.

Qu’est-ce que mon empreinte environnementale ?
L’empreinte écologique est un indicateur et un mode d’évaluation environnementale qui comptabilise la pression exercée par les hommes sur les ressources naturelles .Plus précisément, elle mesure la surface de terrestre nécessaire pour produire les ressources qu´un individu, une population ou une activité consomme et pour absorber les déchets générés

Les actions de Lydec
Lydec poursuit son engagement en faveur de la gestion de ses consommations d’eau et d’énergie autour de son plan d’actions annuel d’optimisation de l’autoconsommation des locaux administratifs ( objectif Compass) ainsi que de la consommation de carburant de ses véhicules et de leurs émissions de CO2 autour de différentes actions techniques telles que :

– Achat de matériel ou des technologies « à faible consommation électrique » (ordinateurs, climatiseurs, chauffe-eau, chauffage, ascenseur….)
– Formation des prestataires sur site aux éco-gestes (nettoyage / gardiennage/ climatisation …)
– Déploiement de solutions techniques moins énergivores : Mise en place de détecteurs de présence, ampoules basse consommation ou LED, programmation de l’arrêt automatique de la climatisation de 21H à 7 H …

Les fournisseurs sont également associés à cette dynamique de prise en compte de leurs impacts environnementaux et sociaux. Ainsi, les fournisseurs signent au moment de leur 1er contrat avec Lydec les conditions générales d’achats incluant un « Article 17 portant sur le respect des normes d’éthique et de développement durable de Lydec.

economie-circulaire (1)

Ce contenu a été publié dans Développement durable, Notre actualité, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.