Focus sur le Plan d’Actions Développement Durable de Lydec, le PADD 2020 :
Engagement 1 – Deuxième Partie

La lutte contre le changement climatique, un enjeu stratégique pour le Maroc et ses entreprises

Alors que le Maroc vient d’annoncer sa contribution nationale à la lutte contre le changement climatique (cf encart), Lydec  s’inscrit dans cette dynamique nationale  comme entreprise citoyenne et comme partenaire de choix pour accompagner la mutation environnementale du pays.

Le Maroc, un pays d’Afrique moteur sur l’environnement: En route vers la COP 22 de 2016!

Le Maroc a présenté le 2 juin 2015 à Skhirat la contribution du Maroc aux efforts de lutte contre le changement climatique (INDC Maroc). Présidée par le chef de gouvernement marocain, M. Abdelilah Benkirane, en présence de différentes personnalités africaines comme le Ministre tunisien de l’Environnement et du développement durable, M. Nejib Derouiche, ou le Représentant du Ministère de la Forêt, de l’Environnement et de la Protection des ressources Naturelles de la république du Gabon. Des personnalités internationales étaient également présentes comme M. Nicolas Hulot, Envoyé spécial du Président de la République Française pour la protection de la planète.
Le Maroc est le deuxième pays africain, après le Gabon, à s’être engagé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Dans ce cadre, le Maroc s’est engagé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 13% en 2030, sachant que le Maroc est prêt à une réduction additionnelle de 19%, sous réserve d’un appui financier international, qui porterait ainsi l’effort de réduction à 32% à l’horizon 2030.

 

Maîtriser les émissions de gaz à effet de serre, 2ème objectif du Plan d’Actions Développement Durable de Lydec, le PADD 2020 :

Au travers de ses activités, Lydec émet des gaz à effet de serre (GES). Il s’agit principalement du CO2 produit par le déplacement de ses engins et véhicules et du SF6 produit par les installations électriques liées à la l’activité de distribution d’électricité de Lydec.
C’est pourquoi l’engagement 2 du PADD 2020 a été consacré à la maitrise de ses émissions de GES par Lydec.

Les actions de Lydec
Cinq domaines d’actions ont été identifiés comme prioritaires:
– Efficacité énergétique : introduction de critères d’efficacité énergétique pour la sélection d’appareils et d’équipements peu consommateurs en énergie;
– Sobriété énergétique : à travers la diffusion des bonnes pratiques liées à l’utilisation de l’énergie envers ses différentes parties prenantes (collaborateurs, clients, industriels) ;
– Recours aux Energies renouvelables : Green Data center, éclairage extérieur des stations ;
– Optimisation des déplacements : rationalisation du parc automobile et choix de véhicules à faible émission de CO2, mutualisation du transport du personnel entre sites (navette), équipement des agents en outils nomades communicants (PDA), utilisation d’outils de géolocalisation, suivi du parc roulant etc.
– Réduction des émissions de SF6 : contrôle régulier de l’étanchéité des installations et révision décennale des postes sources avec enveloppes blindées.

Par ailleurs, Lydec contribue à la lutte contre le changement climatique par le biais de ses ouvrages comme le SAP Est en terme de revalorisation des écosystèmes et urbanistique de la Région. La Station d’épuration de Médiouna, en permettant la réutilisation des eaux traitées pour l’irrigation, joue également un rôle important pour la préservation de la ressource hydrique dans la Région.

Les-Energies-Renouvelables-jpg

Ce contenu a été publié dans Développement durable, Notre actualité, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.