La Fondation Lydec participe au premier Forum National de la Société civile Environnementale

A quelques jours de l’ouverture de la COP23, l’Alliance Marocaine pour le Climat et le Développement Durable (AMCDD) a organisé les 28 et 29 octobre 2017 à Mohammedia, son Premier Forum national, sur le thème « Enjeux de la COP23, bilan et gouvernance de l’implémentation des NDCs ».

L’AMCDD est aujourd’hui la plus grande plateforme de rassemblement des acteurs de la société civile environnementale marocaine. Créée en amont de la COP 21 en 2015, elle rassemble plus de 800 associations et réseaux d’associations marocains et s’est positionnée comme un acteur clé sur tous les grands sujets de société ayant trait à la préservation de l’environnement, comme la campagne « Zéro Mika » réalisée à l’été 2016. Elle a notamment été un vecteur de mobilisation de la société civile marocaine sur le changement climatique durant la COP 21 et la COP22, au travers des Pré-COP comme celle de Casablanca organisée en octobre 2016 et dont Lydec était partenaire.

Ce 1er forum, organisé en partenariat avec le Secrétariat d’Etat chargé du Développement Durable et la Fondation Konrad Adenauer, est une opportunité de mobiliser les acteurs étatiques (Ministères, agences de développement, organisations des Nations Unies…), non étatiques (associations de collectivités locales, universités, représentants du secteur privé…), ainsi que les représentants des 140 acteurs de la société civile environnementale des 12 régions du Maroc autour de la mise en œuvre de la feuille de route nationale sur le changement climatique et d’ouvrir un débat sur la mise en place d’une gouvernance inclusive sur ce sujet.

A quelques jours de la COP 23, c’était également une occasion de construire une vision partagée autour des enjeux de cette nouvelle conférence internationale sur le climat, qui verra sa Présidence passer du Maroc aux Iles Fidji. A cette occasion, deux déclarations, l’une nationale et l’autre internationale ont été préparées pour être portées par les représentants de l’AMCDD durant la COP 23.

Après l’ouverture par Madame la Secrétaire d’Etat au Développement Durable et le Coordinateur National sur le Changement climatique, la journée du samedi a été consacrée à différents panels autour de la gouvernance climat et des grands enjeux de la COP 23.

A cette occasion, Monsieur Abdellah Talib, Vice-Président de la Fondation Lydec et Directeur de la Communication, du Développement Durable et de l’Innovation a pris part au panel sur la participation des acteurs non étatiques à la feuille de route marocaine. Il a ainsi rappelé l’approche de la démarche climat et les engagements pris par Lydec en amont de la COP 22, lors du colloque du 1er juin 2016 et présenté leur avancement. « Des engagements qui se veulent une contribution concrète à la performance économique et environnementale du Grand Casablanca ainsi qu’à la feuille de route nationale sur le changement climatique », comme l’a rappelé Abdellah Talib. « Des engagements portés par une démarche partenariale avec la société civile, concrétisée, notamment à travers des actions et initiatives mises en œuvre par la Fondation Lydec », comme les Ateliers Génération Climat, la participation à la Pré-COP Casablanca ou lors de la COP 22, au travers de l’Agora des Solutions mise en place par SUEZ et Lydec et qui a accueilli plus de 3000 visiteurs…

Ce contenu a été publié dans Développement durable, Fondation Lydec, Notre actualité, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.