Journée Mondiale de l’Eau : « De l’eau pour tous »


Chaque année, au Maroc et dans le monde entier, le 22 mars marque la célébration de la Journée Mondiale de l’Eau. L’objectif de cette journée créée en 1993 par les Nations Unies est « d’attirer l’attention sur l’importance de l’eau et promouvoir la gestion durable des ressources en eau douce ».

En 2019, la thématique retenue pour la Journée Mondiale de l’Eau est : « Ne laisser personne de côté ». Il s’agit d’une adaptation de la principale promesse du Programme de développement durable à l’horizon 2030 : tout le monde doit pouvoir bénéficier des progrès accomplis en matière de développement durable. À l’heure actuelle, des milliards de personnes ne disposent toujours pas d’eau potable chez elles, à l’école, à la ferme, à l’usine, et luttent pour survivre et se développer. Les groupes marginalisés, femmes, enfants, réfugiés, peuples autochtones, personnes handicapées et beaucoup d’autres, sont souvent négligés et font parfois l’objet de discrimination quand ils tentent d’accéder à l’eau potable.


→ L’accès à l’eau potable, un droit fondamental

En 2010, les Nations Unies ont reconnu que « le droit à l’eau potable et à l’assainissement est un droit de l’homme, essentiel à la pleine jouissance de la vie et à l’exercice de tous les droits de l’homme ». Qui que vous soyez, où que vous soyez, l’accès à l’eau est un droit fondamental. L’accès à l’eau est l’un des fondements de la santé publique ; il s’agit par conséquent d’un élément crucial pour le développement durable ainsi que pour la stabilité et la prospérité des sociétés. Nous ne pouvons pas aller de l’avant en tant que société alors qu’autant de personnes ne disposent pas d’eau potable.


→ Un thème inscrit au cœur des enjeux mondiaux

L’une des cibles de l’objectif de l’Objectif Développement Durabel (ODD) n°6 consiste à assurer, d’ici à 2030, l’accès de tous à l’eau et une gestion durable des ressources en eau. Concrètement, cela signifie qu’il ne faut laisser personne de côté.

La gestion durable de la ressource et l’accès à l’eau sont deux enjeux bien intégrés dans la démarche RSE de Lydec, notamment à travers les engagements 3 et 4 de la Feuille de route Développement Durable 2030 de Lydec qui visent respectivement à « Agir en faveur de la gestion durable des ressources naturelles dans un contexte de changement climatique » et « Promouvoir un développement socio-économique équitable ».


→ Le saviez-vous ?

• Dans le monde
– Près de 4 milliards de personnes ont connu de graves pénuries d’eau au moins un mois au cours de l’année.
– 2,1 milliards de personnes ne disposent pas d’un accès à l’eau potable chez elles.
– 700 millions de personnes pourraient être déplacées en raison d’une aggravation de la pénurie d’eau d’ici à 2030.
– Un pays est considéré en stress hydrique lorsque la disponibilité en eau est inférieure à 1.000 m³/habitant/an.

• Au Maroc
– Le volume disponible d’eau actuel atteint 520 m³/habitant/an contre 1.500m³ en 2000 et 2.500 m³ en 1960.
– 1,3 million de personnes ne bénéficient pas d’accès direct à l’eau potable.