A l’occasion de la journée mondiale de l’eau
Lydec déploie un programme d’envergure

journee-mondiale-de-l-eau-2015

Comme chaque année, Lydec célèbre la Journée Mondiale de l’Eau (*) dans l’objectif de mobiliser l’attention sur l’importance de l’eau et de promouvoir la gestion durable de la ressource.

Pour cette année, dont le thème est «l’eau et le développement durable», Lydec organise, lundi 23 mars, une conférence-débat sur le rôle des acteurs institutionnels, économiques et associatifs dans la préservation de la ressource en eau. Cette rencontre, initiée en partenariat avec l’Association des Enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre (AESVT), sera tenue au Centre d’éducation à l’environnement de l’association à Casablanca et animée par Abderrahim Kisiri, président de l’AESVT, Abdellah Talib, Directeur de la Communication et du Développement Durable à Lydec, Saâd Azzaoui, Directeur du Patrimoine à Lydec, et Noureddine El Amarti, Directeur Adjoint de la Direction Exploitation Eau et Assainissement à Lydec, ainsi que des représentants du Ministère Délégué Chargé de l’Eau.

Lydec ouvre également ses portes, du 18 au 26 mars, à près de 95 associations de quartier œuvrant dans la région du Grand Casablanca. L’entreprise organise, en effet, sur 6 jours des visites au profit des représentants du tissu associatif dans trois de ses sites majeurs, à savoir le réservoir d’eau de Ben M’sick, le laboratoire d’analyses des eaux «Labelma» et la Station de prétraitement des eaux usées d’El Hank. L’objectif pour Lydec est de sensibiliser les acteurs associatifs à l’importance de la ressource en eau et de leur présenter les différentes étapes du cycle de vie de l’eau.

Pour le grand public, le délégataire casablancais lance une vaste opération de sensibilisation. Un numéro spécial Journée Mondiale de l’Eau du magazine «Lydec & Vous», destiné aux clients, sera édité et diffusé dans les agences de Lydec et à grande échelle par les encaisseurs de l’entreprise. Des supports pédagogiques, notamment des «Incollables» comprenant 70 questions-réponses autour de l’eau, seront aussi diffusés à cette occasion. Lydec entend ainsi susciter chez les jeunes et le grand public une réflexion sur la consommation d’eau au quotidien et le cycle de l’eau et les sensibiliser à la préservation des ressources naturelles et à l’adoption des éco-gestes.

Gestion durable de la ressource : 38 millions de m³ d’eau économisés en 2014
Dans le cadre de son engagement en faveur du développement durable, Lydec lutte en permanence contre le gaspillage des ressources et veille à la sécurisation de l’alimentation en eau potable. Grâce à des technologies innovantes pour la détection et la réparation de fuites d’eau, dont la technique de sectorisation périodique, l’entreprise a économisé l’équivalent de 38 millions de m³ d’eau en 2014, soit le volume annuel nécessaire à plus d’un million d’habitants. De même, près de 19.000 fuites sur les branchements et compteurs clients et plus de 850 fuites sur canalisations ont été identifiées et réparées en 2014. Les délais d’écoulement des fuites ont été réduits de plus de la moitié.

Veille en permanence sur la qualité de l’eau : 76.000 analyses réalisées en 2014
Au-delà de sa mobilisation pour garantir une continuité de fourniture en eau potable, Lydec délivre à ses clients une eau conforme à la norme marocaine NM 03.7.001. La conformité de l’eau à l’entrée et à la sortie des réservoirs est rigoureusement contrôlée, 24h/24 et 7j/7, à partir du Bureau Central de Conduite de Lydec, depuis son arrivée dans les réservoirs, sur le réseau de distribution et jusqu’à son acheminement aux habitants. Des paramètres tels que la turbidité, le chlore et la température sont notamment contrôlés en temps réel. Ces contrôles concernent également toute la chaîne de distribution : l’analyse d’échantillons est effectuée quotidiennement à travers 167 points de prélèvement répartis sur l’ensemble de la Wilaya du Grand Casablanca.
Le laboratoire des analyses des eaux de Lydec, Labelma, veille de manière régulière sur la qualité de l’eau. Ainsi, en 2014, 76.000 analyses bactériologiques et physico-chimiques ont été réalisées, les exigences légales marocaines étant fixées à 35.000 analyses par an: le taux de conformité globale s’établit à 99.99%. Ce nombre d’analyses correspond à un effort analytique plus de 2 fois supérieur aux exigences de la norme.

Bon à savoir :

  • Qualité de l’eau : La qualité de l’eau produite par les producteurs l’ONEE et la SEOER, et distribuée par Lydec, est totalement conforme aux normes sanitaires en vigueur au Maroc. Cette eau peut, donc, être bue en toute sérénité et sans aucun traitement additionnel (filtres, adoucisseurs…). Lors de son périple dans la nature, l’eau s’enrichit en oligo-éléments et en sels minéraux. Ainsi, son goût varie en fonction des saisons et de la propriété des roches et des sols qu’elle rencontre. Par ailleurs, on peut parfois ressentir le goût du chlore, ajouté en faible quantité pour la désinfection. Il garantit la qualité bactériologique de l’eau durant son transport dans les conduites jusqu’au robinet.
  • Chiffres clés :
  • De 1997 à ce jour, la Gestion Déléguée a investi 3,8 milliards de DH dans l’eau potable.
  • Plus d’un million de clients sont desservis en eau potable dans le Grand Casablanca. A fin 2014, plus de 194 millions de m³ d’eau potable ont été mises en distribution.
  • Lydec gère un réseau d’eau potable de près de 5.400 km, en plus de 29 réservoirs et châteaux d’eau et 21 stations de pompage et suppresseurs.
  • (*) : Le 22 décembre 1992, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté la résolution A/RES/47/193 déclarant le 22 mars 1993 première Journée Mondiale de l’Eau. A travers des actions initiées par le monde entier, cette journée est l’occasion «d’attirer l’attention sur l’importance de l’eau et de promouvoir la gestion durable des ressources en eau douce».

    Ce contenu a été publié dans Développement durable, Notre actualité, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.