La « Culture sécurité » : un enjeu stratégique au sein de Lydec – Vous & Lydec

La « Culture sécurité » : un enjeu stratégique au sein de Lydec

« Quelles démarches pour réussir la mise en œuvre d’un programme SST ? »

La CGEM Rabat-Salé-Kenitra, en partenariat avec l’Université Ibn Tofail, a organisé une rencontre d’information, de sensibilisation et de partage d’expérience le 24 octobre 2019 à l’Université Ibn Tofail. L’événement a réuni des experts de la sécurité issus d’entreprises reconnues pour leur expertise en matière de Santé et Sécurité au Travail (SST).

Sollicitée à l’occasion de ce séminaire, Salma EL MAJATY, Directrice Prévention Sécurité au sein de Lydec est intervenue afin d’apporter des éléments de réponses aux questions suivantes : comment s’y prendre pour maîtriser les risques de la SST ? Quelles sont les principaux freins à la prise de conscience effective et à l’engagement des parties prenantes ? Quelles sont les démarches pour la mise en œuvre d’un programme SST ?

La « Culture sécurité » : un enjeu stratégique au sein de Lydec

Lydec s’engage dans une démarche de « Culture sécurité » décliné en 3 projets stratégiques : promouvoir la « culture juste » dans la sécurité, mettre en conformité les activités, les sites et les parties prenantes de l’entreprise et sensibiliser à la sécurité routière et la mobilité en sécurité.

La culture juste est un climat de confiance qui incite (voire qui récompense) les collaborateurs à fournir des renseignements essentiels liés à la sécurité, et qui établit une ligne de démarcation claire entre le comportement acceptable et le comportement inacceptable. L’entreprise se mobilise pour ancrer la culture sécurité, en passant d’une « sécurité réglée » à une « sécurité gérée ». Il s’agit ici de déployer les principes de la culture juste à tous les niveaux, afin de garantir la mobilisation permanente de toutes les parties prenantes, en intervention, en déplacement et sur site.

Les points forts de Lydec :
– Une charte co-signée par la Direction Générale et les Partenaires Sociaux traduit l’engagement de toutes les parties prenantes pour le déploiement des principes de la culture juste.
– Un process déployé à tous les niveaux définit les différentes étapes d’une remontée d’information élargie, permettant le partage et la valorisation des bonnes pratiques.
– Une auto-évaluation est réalisée sur la base d’une enquête terrain, pour évaluer les perceptions des managers et des agents terrains.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *