Lydec participe à la MedCOP Climat L’adaptation au changement climatique, un enjeu structurant du développement durable des territoires – Vous & Lydec

Lydec participe à la MedCOP Climat L’adaptation au changement climatique, un enjeu structurant du développement durable des territoires

Consciente des défis mais également des opportunités que représente le changement climatique pour le territoire du Grand Casablanca, Lydec a défini en décembre 2015, suite à sa participation à la COP 21, un  plan d’actions visant à apporter une contribution concrète à la feuille de route marocaine sur le changement climatique, en amont de la COP 22.

Le Plan d’actions changement climatique de Lydec : 3 axes d’intervention

Opérationnel & Expertise Métiers : actions sur son périmètre interne et actions menées dans ses 4 métiers

Institutionnel : participation aux coalitions thématiques/sectorielles, appui aux initiatives publiques-privées

Sensibilisation et mobilisation des parties prenantes, en partenariat avec la société civile : actions menées auprès des scolaires, universités, associations, collectivités locales et collaborateurs, avec l’appui de la Fondation Lydec

Dans le cadre de l’axe «  institutionnel » de son plan d’actions changement climatique, Lydec a participé, en tant qu’entreprise engagée dans une démarche d’adaptation et d’atténuation aux effets du changement climatique, à la MedCOP Climat organisée à Tanger du 18 au 19 juillet 2016

La MedCOP Climat est le forum des acteurs étatiques et non étatiques de la Méditerranée regroupant 22 Etats du pourtour méditerranéen. Organisé dans la perspective de la COP 22 par la région Tanger Tétouan Al Hoceima en partenariat avec l’Union pour la Méditerranée, le Haut-Commissariat aux Eaux et forêts, le Ministère de l’Energie, des Mines et de l’Environnement et le Comité de Pilotage de la COP 22, il a accueilli plus de 2000 participants sur deux jours.

 

Acteur engagé de l’atténuation et de l’adaptation aux effets du changement climatique, Lydec s’est inscrite dans le cadre d’une approche participative à cet événement, aux côtés des autres acteurs de la société civile actifs dans le domaine du changement climatique.

La délégation de Lydec à la MedCOP, composée de représentants de l’entreprise mais aussi de membres de la société civile et parties prenantes à son Comité d’experts sur le changement climatique, ont participé à différents événements et ateliers autour de la question de l’adaptation au changement climatique, notamment dans le secteur de l’eau.

Business Dialogue «  Eau et Changement Climatique » du 17 juillet

 

Lydec a ainsi participé au Business Dialogue «  Eau et Changement climatique » organisé par la CGEM, en marge de la MedCOP Climat, le 17 juillet 2016.

Le « Business Dialogue » a été initié en 2015 en amont de la COP 21. Il consiste en des réunions de dialogue de haut niveau entre représentants du secteur privé et gouvernements et a pour but d’encourager la discussion sur les engagements qui pourraient être pris par le secteur privé aux COPs.

Cet évènement de haut niveau a vu la participation de personnalités telles que Mme Miriem Bensalah – Chaqroun, Présidente de la CGEM, M. Fathallah Sijilmassi, Secrétaire Général de l’Union pour la Méditerranée, M. Ilyas El Omari, Président de la Région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima ou encore M. Aziz Mekouar, Ambassadeur-négociateur du Maroc à la COP 22.

Parmi les recommandations portées par Lydec en tant que partenaire de la task force COP 22 de la CGEM à cet événement, la principale a porté sur la nécessité de mettre en avant la question de l’adaptation au changement climatique dans le secteur de l’eau. Pour ce faire, Jean-Pascal Darriet, Directeur Général de Lydec, a insisté sur « la nécessité d’une vision systémique de l’eau, en tant qu’enjeu du changement climatique. Celle-ci repose sur différents aspects à prendre en considération : l’anticipation des répercussions des épisodes climatiques extrêmes tels que les inondations sur le renouvellement du réseau d’eau potable, la question de la protection du littoral et de la réutilisation des eaux usées traitées, le lien entre accès à l’eau et citoyenneté s’agissant de l’accès aux services essentiels à domicile dans les quartiers d’habitat informel ou encore la mobilisation des parties prenantes dans une approche public-privé. » Cet événement a notamment été l’occasion d’annoncer la constitution d’une coalition pour l’eau initiée dans le cadre de la task force COP 22 de la CGEM et dont Lydec est partenaire.

Side-event « Partenariats Publics-Privés » du 18 juillet

Durant la MedCOP Climat, Lydec a mis la question de l’accès aux services essentiels au cœur du débat climatique au travers de sa participation à la side – session dédiée aux « Partenariats public-privé ». Organisée par le cabinet d’avocats  GB2A et l’Institut de Prospective Economique du Monde Méditerranéen, celle-ci a traité des partenariats public-privé comme outil au service du développement durable des territoires.

Jean-Pascal Darriet y a notamment présenté l’expérience du programme INDH-Inmae mené par Lydec dans le Grand Casablanca comme un exemple de PPP réussi dans le secteur de l’accès aux services essentiels. En effet, « ce programme qui vise le raccordement à domicile de près de 90 000 habitants des quartiers d’habitat informel aux services d’eau potable, d’assainissement et d’électricité est une contribution concrète aux enjeux de la ville durable que sont l’accès aux services essentiels pour tous, l’amélioration des conditions sanitaires des habitants, la revalorisation urbanistique et environnementale des quartiers d’habitat informel ainsi que le développement économique et humain ». Fin 2015, 470 millions de Dirhams ont été investis avec la participation de différents bailleurs de fonds et partenaires opérationnels, permettant  que 42 % des foyers concernés (soit environ 36.000 foyers) soient raccordés aux réseaux et 30 % (soit environ 26.000 foyers) en cours de raccordement.

Side event « Programme Qualit’air pour les entreprises » du 19 juillet

Enfin Caroline Orjebin-Yousfaoui, Responsable Développement Durable de Lydec a présenté la démarche de Bilan Carbone initiée par l’entreprise en 2016, dans le cadre d’un Side-event organisé par la CGEM et la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement le 19 juillet sur le Programme Qualit’Air pour les Entreprises.

En effet, Lydec est l’une des premières entreprises au Maroc à avoir réalisé son Bilan Carbone sur les trois scopes de cet outil, dont les facteurs d’émissions ont été contextualisés par la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement. Les résultats de ce Bilan, annoncés lors du colloque organisé par l’entreprise le 1er juin dernier sur la contribution des PPP à la feuille de route marocaine sur le changement climatique, lui ont notamment permis de définir 3 engagements métiers quantifiés sur le changement climatique à l’horizon 2020, en amont de la COP 22. Comme le rappelle Abdellah Talib, Directeur Communication et Développement Durable de Lydec, « Lydec souhaite apporter une contribution concrète à la feuille de route sur le changement climatique tant du point de vue de l’exemplarité de son fonctionnement dans ce domaine que de son engagement afin de promouvoir une approche partenariale auprès des différents acteurs de son territoire ».

A quelques semaines de la COP 22, Lydec s’inscrit ainsi comme un acteur engagé dans le cadre de la préparation de l’agenda de l’action et des solutions qui sera porté à Marrakech par l’ensemble des acteurs de la société civile.

Les engagements pour le climat de Lydec, une contribution concrète à la feuille de route sur le changement climatique

 

Lydec s’est fixée 3 engagements métiers répondant aux enjeux d’atténuation et d’adaptation au changement climatique sur son territoire d’ancrage :

Engagement 1 : Réduire de 20% les émissions de GES sur l’ensemble de son périmètre d’activité d’ici 2020 (Hors pertes électriques)

Engagement 2 : Atteindre une part de 10% d’énergie consommée à usage interne issue de sources renouvelables d’ici 2020

Engagement 3 : Economiser l’équivalent de la consommation en eau d’une ville de 1,2 million d’habitants d’ici 2020 (par rapport à 1997)

 

Ces trois engagements reposent sur 3 principes structurants, visant à développer l’approche partenariale, notamment publique-privée, dans le domaine du changement climatique :

Principe N°1 : Sensibiliser et mobiliser nos parties prenantes sur les enjeux du changement climatique

Principe N°2 : Intégrer la vision de nos parties prenantes à notre plan d’actions, avec l’appui du Comité d’Experts Changement climatique de Lydec

Principe N°3 : Co-construire des solutions innovantes pour le Climat, en partenariat avec la société civile

SUEZ, un acteur engagé dans l’adaptation aux effets du changement climatique

Le Groupe SUEZ a activement participé à la MedCOP Climat dans le cadre de deux événements  de haut niveau:

Jean-Louis Chaussade, Directeur Général du Groupe SUEZ, a participé au Grand Evénement sur « L’Accès à l’Eau », aux côtés de Loïc Fauchon, Président du Conseil Mondial de l’eau, et de Mme Charafat Afilal, Ministre Délégué Chargée de L’eau. A cette occasion, il a mis l’accent sur « Le changement climatique, comme l’un des éléments clés de la révolution de la ressource du 21 ème siècle » et « la nécessité de lier la problématique des usages à celle de la pénurie d’eau dans le pourtour méditerranéen. »

Mme Hélène Valade, Directrice Développement Durable du Groupe, est intervenue lors de l’Atelier sur le développement de l’économie verte en méditerranée organisé le 19 juillet, pour témoigner de l’expérience du Groupe SUEZ dans ce domaine, notamment en matière d’économie circulaire.

Enfin, la branche « Recyclage et Valorisation des Déchets Maroc » de SUEZ a exposé à la Medina des Solutions les actions menées par le Groupe sur les thématiques de la préservation des océans et de l’économie circulaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *