Le 7/24 : le Centre de Veille et de Coordination de Lydec

Publié dans Notre actualité | Laisser un commentaire

Lydec signe une convention de partenariat avec la Fondation Ecole Centrale de Casablanca

Dans le cadre de ses engagements Développement Durable qui visent, entre autres, à contribuer à l’attractivité et à la performance économique et environnementale du Grand Casablanca, à travers notamment la promotion de l’employabilité et l’insertion professionnelle des jeunes, Lydec et la Fondation Ecole Centrale de Casablanca (FECC) ont signé une convention de partenariat lundi 25 septembre 2017, dans les nouveaux locaux de l’école à Bouskoura.
Cette convention de partenariat a pour objet de faciliter et d’intensifier les échanges entre Lydec et la FECC pour le développement de :

  • L’insertion dans le tissu socio-économique des lauréats de la FECC ;
  • La formation continue des professionnels. Le Centre de Formation et de Perfectionnement de Lydec pourrait être mis à contribution par la FECC dans le cadre de son programme de formation continue, notamment dans les métiers de l’eau, l’assainissement et de l’électricité ;
  • La recherche appliquée dans les domaines de compétences communs entre les deux établissements.
  • Publié dans Développement durable, Notre actualité | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

    Comment sont fixés et comment évoluent les tarifs de l’eau et de l’électricité distribuées à Casablanca ?

    Suite à des informations erronées relayées par quelques médias, Lydec tient à rappeler les précisions suivantes :

    Au Maroc, l’eau, l’assainissement liquide et l’électricité sont inscrits sur la liste des services dont les prix sont réglementés. Cette liste est fixée par Arrêté du Ministre délégué auprès du Chef du Gouvernement chargé des Affaires Générales et de la Gouvernance. Ainsi et sur le plan national, les tarifs de vente de l’eau et de l’électricité aux distributeurs (Régies, Municipalités, Délégataires,…) sont fixés par les arrêtés ministériels joints en annexes.

    Les tarifs de vente aux clients finaux de l’eau, de l’électricité et de l’assainissement liquide appliqués par les Régies et l’ONEE sont fixés par les mêmes arrêtés précités.

    Concernant les délégataires et en particulier Lydec, les tarifs de vente aux clients finaux ainsi que leurs modalités de révision et d’ajustement sont fixés suivant les dispositions et conditions prévues dans les contrats de gestion déléguée, qui sont conclus entre l’Autorité Délégante (Communes), le Ministère de l’Intérieur et le Délégataire. Lydec n’a ainsi aucune autorité pour modifier unilatéralement les tarifs de ses services.

    Conformément aux dispositions du Contrat de Gestion Déléguée de Casablanca, notamment les articles 31 et 32, c’est le Comité de Suivi de la gestion déléguée, composé des représentants de l’Autorité Délégante, du Ministère de l’Intérieur et de Lydec, qui décide de toute question relative à la tarification. Les dispositions du contrat prévoient qu’en cas de modification des tarifs de vente par les producteurs de l’eau et de l’électricité, l’impact de cette modification est répercuté sur les prix de vente aux clients finaux selon le principe
    « ni gain, ni perte ». En application de ce principe, les tarifs de vente aux clients finaux ont été ajustés à partir d’août 2014, pour compenser dirham pour dirham les augmentations successives des tarifs de vente à la production conformément aux dispositions du contrat-programme Etat–ONEE.

    Ainsi, à ce jour, ces modifications ont, en particulier, porté le prix d’achat de l’eau par Lydec auprès de l’ONEE à 4,88 Dh HT le m³ (fixé par arrêté ministériel, ce prix varie selon les villes entre 1,65 Dh HT le m³ et 4,88 Dh HT le m³). Le délégataire distribue l’eau aux clients particuliers selon les tarifs fixés par tranches de consommation dont la grille a été validée par le Comité de Suivi de la Gestion Déléguée (jointe en annexe) et qui est en vigueur à ce jour. 

    Il y a lieu de souligner que plus de 50% des clients particuliers de Lydec consomment en moyenne moins de 6 m³ d’eau potable par mois et sont ainsi facturés dans la première tranche (de 0 à 6 m³/mois ; 1 m³ = 1.000 litres), dont le prix de vente est de 2,99 Dh HT le m³, soit un tarif inférieur au prix d’achat qui s’élève à 4,88 Dh HT le m³.

    A l’occasion de la mise en place du contrat-programme Etat-ONEE, et à partir d’août 2014, la tarification sélective pour les clients particuliers a été appliquée à l’échelle nationale par tous les distributeurs du Royaume (ONEE, Régies, Municipalités et Délégataires dont Lydec), à partir de 12 m3 par mois pour l’eau et 150 kWh par mois pour l’électricité.

    Enfin, il convient de préciser qu’au-delà des deux-tiers des revenus du délégataire qui sont intégralement consacrés à payer l’achat d’eau et d’électricité auprès des producteurs, près du tiers restant est affecté à la couverture :

    • des charges du personnel, des moyens d’exploitation ;
    • des investissements des services publics délégués.

    Cet effort continu est indispensable au bon fonctionnement des ouvrages, à l’accompagnement du développement de la ville et à la modernisation des services aux clients.

    Pour expliquer la mise en œuvre des dispositions tarifaires découlant du contrat-programme Etat-ONEE, Lydec a mis en place, depuis août 2014, un dispositif de communication à destination des médias et des clients, via des messages sur leurs factures, des dépliants d’informations «Lydec & Vous», disponibles en agence et distribués par les encaisseurs, et le site web : www.lydec.ma. La grille tarifaire est également affichée en agence. Lydec a été, en effet, le seul opérateur à organiser en août 2014, une conférence de presse pour expliquer les nouvelles dispositions tarifaires. Le délégataire a rappelé régulièrement ces dispositions lors de séminaires annuels des médias et à chaque demande d’informations.

    Par ailleurs, Lydec est toujours à l’écoute de ses clients et met à leur disposition plusieurs canaux de contact pour traiter leurs différentes demandes :

      Un Centre de Relation Clientèle (CRC) disponible 24h/24 et 7j/7 pour prendre en charge toutes les demandes d’information ou réclamations des clients ;

      • Un réseau de 16 agences réparties sur le périmètre du Grand Casablanca et de Mohammedia pour accueillir les clients, les informer et prendre en charge toutes leurs demandes ou réclamations. Ce réseau gère également les réclamations reçues par voie de courriers ;
      • Une agence sur internet avec un accès sécurisé offrant un ensemble de fonctionnalités : informations, historiques, auto-relève, simulation de facture, conseils pour la bonne utilisation des services Lydec …
      • Une application smartphone offrant des services 24h/24 et 7j/7 avec la possibilité de formuler une demande ou une réclamation avec une prise de photo instantanée permettant l’identification de l’objet de la demande.

      Annexe 1 :

      • Arrêté (n°2451-14 du 23 Ramadan 1435) du 21 juillet 2014, publié au Bulletin Officiel fixant les tarifs de vente de l’électricité à la production avec date d’application au 1er août 2014, au 1er janvier 2015, au 1er janvier 2016, au 1er janvier 2017 ;
      • Arrêté (n°2682-14 du 23 Ramadan 1435) du 21 juillet 2014, publié au Bulletin Officiel fixant les tarifs de vente de l’eau potable à la production avec date d’application 1er août 2014, au 1er janvier 2015, au 1er janvier 2016, au 1er janvier 2017 ;
      • Arrêté du Ministre des Affaires Générales et de la Gouvernance n°4204-15 du 22 décembre 2015 (BO n°6424 du 24 décembre 2015) : il a été décidé de maintenir, durant l’année 2016, les prix de vente de l’eau potable à la production, tels qu’ils sont fixés par l’arrêté du Ministre des Affaires Générales et de la Gouvernance n°2682-14 du 23 Ramadan 1435 au titre de la période du 1er janvier 2015 au 31 décembre 2015 ;
      • Arrêté du Ministre des Affaires Générales et de la Gouvernance n°3651-16 du 23 décembre 2016 (BO n°6530 du 29 décembre 2016) : il a été décidé de maintenir, durant l’année 2017, les prix de vente de l’eau potable à la production, tels qu’ils sont fixés par l’arrêté du Ministre des Affaires Générales et de la Gouvernance n°2682-14 du 23 Ramadan 1435 au titre de la période du 1er janvier 2015 au 31 décembre 2015.

      Annexe 2 : Les tranches de facturation et les tarifs appliqués à Casablanca et Mohammedia

      Consultez la page des tranches de facturation et tarifs sur notre site web en cliquant ici.

       

       

      Communiqué de presse en arabe.

       

      Communiqué de presse en français.

    Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

    Lydec participe au Sommet Climate Chance à Agadir du 11 au 13 septembre 2017

    Le Sommet des Acteurs non Etatiques sur le Climat (Climate Chance) , organisé sous le haut patronage de SM le Roi, s’est tenu du 11 au 13 septembre 2017 à Agadir en présence d’un grand nombre de participants venus de 80 pays et plus de 400 intervenants, pour évaluer les progrès des actions concrètes mises en place par les acteurs non-étatiques pour lutter contre le changement climatique.

    Ce sommet qui permet de mettre l’accent, suite à la COP 22, sur les enjeux du continent africain, est une opportunité de préparer des messages communs qui seront délivrés aux Etats lors de la COP 23.

    La participation de Lydec à cet événement s’intègre dans la continuité de son plan d’actions changement climatique défini en janvier 2016 et notamment de ses axes :

    • Expertise métiers : en présentant ses plans d’actions opérationnels eau et énergie dans le domaine du changement climatique ;
    • Mobilisation institutionnelle : dans la continuité de sa participation aux coalitions thématiques initiées en amont de la COP 22 ;
    • Sensibilisation de l’ensemble de ses parties prenantes aux enjeux du changement climatique, en partenariat avec la société civile : en présentant les projets développés par la Fondation Lydec et ses partenaires.

    Dans ce cadre, Lydec a participé à travers les interventions de ses collaborateurs et des experts membres de son Comité changement climatique :

    • Jean-Pascal Darriet et Abderrahim Ksiri (AESVT) : « Les partenariats entreprise-société civile au service du climat : Présentation de la démarche de la Fondation Lydec »

    • Saad Azzaoui (Direction Maîtrise d’ouvrages) et Dalila Loudyi (FST Mohammedia) : « La gestion des eaux usées et pluviales, enjeu d’adaptation au changement climatique: le cas du Grand Casablanca »

    • Abdelouahed Abounasser (DEEcP) : « La stratégie efficacité énergétique dans l’éclairage public de Lydec: une contribution concrète au développement durable du Grand Casablanca »

    • Fouad Amraoui (ARADD) : « L’espace expérimental d’agriculture urbaine de la Step de Mediouna, une contribution concrète à la préservation de la ressource en eau ».

    Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

    Comment sont facturées l’eau et l’électricité et qui fixe les tarifs ?
    Dispositions tarifaires au niveau du Grand Casablanca

    Un message de désinformation concernant le système de facturation des consommations d’eau et d’électricité a été mis aujourd’hui en circulation sur les réseaux sociaux. Sauf être très mal informé, ce message comporte des affirmations erronées avec l’intention évidente de nuire à Lydec.
    Lydec tient à rappeler les précisions suivantes afin de lever toute confusion :
    Au Maroc, l’eau, l’assainissement et l’électricité font partie de la liste des services dont les prix sont réglementés.

    A l’instar des autres distributeurs du Royaume, et après validation par le Comité de Suivi de la Gestion Déléguée**, Lydec a appliqué, le 1er août 2014, les décisions gouvernementales relatives aux nouvelles dispositions de facturation et de tarification, objet du contrat-programme Etat-ONEE couvrant la période 2014-2017.
    Ce contrat-programme a prévu de nouvelles modalités de facturation et dispositions tarifaires pour l’électricité, l’eau potable et l’assainissement liquide au niveau national sur la période 2014-2017.

    Le 21 juillet 2014, deux arrêtés ministériels du Ministre délégué auprès du Chef de Gouvernement, Chargé des Affaires Générales et de la Gouvernance (n° 2451.14 et
    n° 2682.14 publiés au Bulletin Officiel du 22 juillet 2014) ont fixé :

    – les nouveaux tarifs de vente par l’ONEE de l’électricité et de l’eau à tous les distributeurs du Royaume, à compter du 1er août 2014.
    – l’introduction d’un système de facturation sélective pour les tarifs particuliers, à compter du 1er août 2014.

    Ainsi, le système de tarification pour les tarifs particuliers est composé, depuis 2014, de deux modes de facturation des consommations :

    – des tranches de consommation auxquelles correspondent des tarifs progressifs ;
    – et des tranches de consommation auxquelles s’appliquent des tarifs sélectifs.

    • La facturation progressive a été maintenue pour les consommations mensuelles inférieures ou égales à 12 m3 pour l’eau potable et à 150 kWh pour l’électricité.

    • La facturation sélective a été instaurée pour les consommations mensuelles supérieures à 12 m3 pour l’eau potable et à 150 kWh pour l’électricité.
    Le principe de la facturation sélective consiste à facturer la totalité de la consommation mensuelle au prix de la tranche dans laquelle elle se situe.

    Aucune autre modification du système tarifaire n’a été mis en œuvre depuis cette date, contrairement à ce qui circule sur quelques réseaux sociaux.

    En 2016 et 2017, les augmentations des tarifs de l’eau initialement prévues n’ont pas été mises en œuvre suite aux décisions du Gouvernement de geler les tarifs d’eau potable à la production.

    Il s’agit, donc, d’une décision gouvernementale qui s’applique à l’échelle nationale par tous les distributeurs du Royaume (ONEE, Régies, Municipalités et Délégataires dont Lydec).

    Enfin, pour expliquer la mise en œuvre de ces nouvelles dispositions, Lydec a mis en place un dispositif de communication à destination des médias et des clients, via un message sur leurs factures, le dépliant d’information «Lydec et Vous», disponible en agence et distribué par les encaisseurs, et le site web: www.lydec.ma. La grille tarifaire est également affichée en agence.

    Par ailleurs, Lydec est toujours à l’écoute de ses clients et met à leur disposition plusieurs canaux de contact pour traiter leurs différentes demandes :

    – Un Centre de Relation Clientèle (CRC) disponible 24h/24 et 7j/7 pour prendre en charge toutes les demandes d’information ou réclamations des clients ;
    – Un réseau de 14 agences réparties sur le périmètre du Grand Casablanca et de Mohammedia pour accueillir les clients, les informer et prendre en charge toutes leurs demandes ou réclamations. Ce réseau gère également les réclamations reçues par voie de courriers ;
    – Une agence sur internet avec un accès sécurisé offrant un ensemble de fonctionnalités : informations, historiques, auto-relève, simulation de facture, conseils pour la bonne utilisation des services Lydec …
    – Une application smartphone offrant des services 24h/24 et 7j/7 avec la possibilité de formuler une demande ou une réclamation avec une prise de photo instantanée permettant l’identification de l’objet de la demande.

    ** Dans le Grand Casablanca, les tarifs appliqués sont fixés par le Comité de Suivi de la Gestion Déléguée, seul organe contractuellement habilité à décider sur toute question inhérente à la tarification. Pour rappel, le Comité de Suivi est composé de 9 membres représentant l’Autorité Délégante, 9 membres représentant le Délégataire et 2 membres représentant le Ministère de l’Intérieur.
    Ce comité s’est réuni le 27 juillet 2014 et a validé les modalités d’application des décisions gouvernementales concernant ces nouvelles dispositions de facturation et de tarification sur le périmètre de la gestion déléguée.

    Grilles tarifaires en vigueur à Casablanca et Mohammedia

    Electricité (TVA 14% en sus) – Usage domestique et éclairage privé – Casablanca et Mohammedia


    *Suivant les arrêtés ministériels, un seuil de tolérance de 10 kWh sera appliqué.

    Eau (TVA 7% en sus) – Particuliers – Casablanca

    Eau (TVA 7% en sus) – Particuliers – Mohammedia

    Assainissement (TVA 7% en sus) – Particuliers – Casablanca et Mohammedia

    Publié dans Notre actualité | Laisser un commentaire