Programme Plages Propres 2018
La Fondation Lydec parraine la plage « Nahla » et poursuit son programme de sensibilisation et d’animation à la plage « Lalla Meryem »

Dans le cadre du programme national Plages Propres organisé en partenariat avec la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement et les autorités locales, la Fondation Lydec poursuit ses efforts en matière de sensibilisation et d’éducation à l’environnement et parraine pour la première fois la plage «Nahla» à Casablanca, parallèlement à son programme déployé sur la plage «Lalla Meryem» pour la 16ème année consécutive.

Tenue sous le thème «La biodiversité marine», l’opération Plages Propres 2018 se poursuit jusqu’au 26 août. Cette année, le programme assuré par la Fondation Lydec sur les deux plages (Nahla sur la côté est de Casablanca et Lalla Meryem à l’ouest) consiste en la mise à niveau des infrastructures nécessaires au confort des estivants (blocs sanitaires, abris en bois pour la Protection Civile et la Police, tours de surveillance, affichage et signalisation) et le déploiement d’actions de sensibilisation à la protection de l’environnement et à l’hygiène ainsi que des animations au profit des estivants, notamment les enfants.

Tout au long de la saison estivale, les espaces d’animation aménagés au niveau des plages «Nahla» et «Lalla Meryem» accueillent des associations partenaires de la Fondation Lydec dont L’Association des Enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre ainsi que des associations de proximité et proposent aux estivants des ateliers de sensibilisation à la préservation de l’environnement et de l’océan, des jeux éducatifs, des animations sportives et artistiques ainsi qu’une «radio plage». L’opération cible, en effet, 23.000 estivants au total.

Le programme Plages Propres s’inscrit dans le cadre des actions de la Fondation Lydec visant la sensibilisation et l’éducation à l’environnement et au développement durable, mais aussi dans la démarche RSE du délégataire casablancais, notamment en matière de préservation du littoral et de l’océan.

Selon le rapport national de surveillance de la qualité des eaux de baignade 2018 réalisé par le Secrétariat d’Etat au Développement Durable, la plage «Lalla Meryem» dispose d’eaux de baignade de bonne qualité (catégorie A), grâce notamment aux investissements réalisés par Lydec depuis 2004 pour supprimer les rejets directs en mer tout au long de la corniche. Pour la plage « Nahla », parrainée pour la première fois par la Fondation Lydec, ces eaux de baignade sont aussi conformes aux normes marocaines puisqu’elle figure dans la catégorie B. En effet, grâce au projet du Système Anti-Pollution du Littoral Est du Grand Casablanca (SAP Est), inauguré par SM le Roi Mohammed VI le 13 mai 2015, toutes les plages de la zone Est, allant du port de Casablanca à la ville de Mohammedia, sont devenues conformes aux exigences de la norme marocaine (NM 03-7-200) de surveillance de la qualité des eaux de baignade. Ainsi, les plages Chahdia, Essaada, Nahla et Petite Zenata, qui s’étendent sur une distance totale de 5,2 km et qui étaient auparavant déconseillées aux baigneurs à cause des rejets directs d’eaux usées notamment en provenance des industriels, sont aujourd’hui propres et conformes aux normes de qualité microbiologique requises.

Pour rappel, Lydec procède tous les 15 jours à des prélèvements au niveau des plages les plus fréquentées du Grand Casablanca, à savoir Aïn Diab, Lalla Meryem, Nahla, Essaada, Ouled Hmimoune, Madame Choual, Tamaris 1, Tamaris Mrissa, Oued Merzeg, Petite et Grande Zenata, Chahdia, Mohammedia et Sablettes. Ces analyses, qui complètent celles effectuées par les autorités, ont pour objectif de contrôler la qualité des eaux de baignade et de prévenir les risques de santé publique.

Ce contenu a été publié dans Développement durable, Notre actualité, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.