Plan d’Actions Prioritaires de proximitéLydec fortement mobilisée – Vous & Lydec

Plan d’Actions Prioritaires de proximitéLydec fortement mobilisée

Cinq mois se sont écoulés depuis le lancement, par Lydec, du Plan d’Actions Prioritaires (PAP)
de proximité, un chantier d’envergure qui vise le renforcement et l’amélioration rapide des
services de distribution d’eau, d’électricité, d’assainissement liquide et d’éclairage public fournis
aux habitants de la métropole casablancaise.
Ce sont aujourd’hui 125 projets, dont 84 dédiés rien qu’à l’éclairage public, qui sont totalement
achevés, grâce à la mobilisation de toutes les parties prenantes. Par ailleurs, 170 opérations sont
en cours de réalisation et 86 sont en cours d’étude et devront aboutir très prochainement. « La réalisation du PAP de proximité s’étale sur la période 2014-2015, cependant la majorité des actions sera achevée dans les six prochains mois. En effet, il est prévu de boucler 90% des projets, soit environ 340, d’ici la fin d’année », souligne Nicolas Augereau, Directeur de la Coordination à Lydec.

  • Une mobilisation sans précédent de l’ensemble des métiers
  • Entre octobre et décembre 2013, une cinquantaine de réunions et de visites de terrain ont été organisées par Lydec avec les préfectures, les provinces, les arrondissements et les communes situés sur le périmètre de la gestion déléguée. Les rencontres avec l’Autorité Délégante et la Wilaya du Grand Casablanca ont permis de prioriser les projets en fonction des enjeux de chaque territoire et de valider les différents volets du PAP. Ceci a donné lieu à un plan d’actions ambitieux visant à réaliser, en seulement quelques mois, 381 projets.
    Pour Jean-Pascal Darriet, Directeur Général de Lydec: « le PAP représente un effort exceptionnel engagé par l’entreprise à la mesure de l’attente formulée par le discours royal du 11 octobre dernier. C’est une mobilisation sans précédent de l’ensemble des entités et des métiers de Lydec ».

  • Améliorer le cadre de vie des habitants
  • L’entreprise s’est ainsi engagée aux côtés des autorités et des élus pour répondre aux besoins prioritaires de la région du Grand Casablanca. Une enveloppe de 560 millions de DH HT a été ainsi allouée à la réalisation de ce plan d’envergure. Cinq volets, une série de mesures et deux objectifs phares distinguent, en effet, le PAP de proximité. Il s’agit de:
    → Multiplier les efforts et apporter des améliorations rapides aux infrastructures des services de base fournis (distribution d’eau et d’électricité, services d’assainissement liquide et d’éclairage public) ;
    → faciliter l’accès à ces services de base aux populations les plus défavorisées.

  • Assainissement liquide: 17.000 foyers concernés
  • Avec un montant d’investissement de 250 millions de DH, l’assainissement est le principal bénéficiaire du PAP de proximité. Au total, 34 projets sont programmés afin de raccorder environ 17.000 foyers au réseau d’assainissement public, dont 75% au niveau de Dar Bouazza, récemment équipé d’un réseau collectif. Dans ce secteur, le chantier est déjà lancé pour une durée de deux ans. Les autres secteurs concernés se situent à Bouskoura et les préfectures de Mohammedia, Anfa et Aïn Sebaâ-Hay Mohammadi. Les travaux ciblent, notamment, tous les lotissements existants, habités depuis de nombreuses années et ayant été autorisés pour la plupart avec des dispositifs d’assainissement privés (fosses septiques, etc.). L’objectif principal de ces opérations est d’améliorer le taux de raccordement au réseau d’assainissement liquide et de protéger l’environnement ainsi que le littoral des déversements d’eaux usées.

  • Éclairage public: 20.000 luminaires à installer
  • Le 2ème volet du PAP concerne l’éclairage public avec un montant global de 138 millions de DH et comme priorité la mise à niveau du réseau des zones périphériques, récupérées en Gestion Déléguée depuis avril 2013. Au nombre de 218, les projets visent la sécurisation des ouvrages, l’extension du réseau, le renouvellement des candélabres vétustes et la réparation des candélabres éteints. Ainsi, 20.000 luminaires, 7.000 candélabres et 175 km de câbles sont à poser par Lydec, qui investira en six mois l’équivalent de six ans d’investissements.
    Avec un budget de 38 millions de DH, la mise à niveau du réseau des zones périphériques est incontestablement le projet le plus important de ce volet. Ces secteurs comptent, à eux seuls, 21.500 points lumineux, ce qui a fait augmenter le parc éclairage public géré par Lydec de 18% par rapport à 2012. «Le taux de disponibilité était très bas dans ces quartiers et ne dépassait guère les 60% dans la plupart des zones. Grâce à notre intervention, ce taux est aujourd’hui de l’ordre de 90%», explique Mohamed Machhouri, Directeur Eclairage Public à Lydec. De même, toutes les parties prenantes dont les associations locales sont satisfaites de la reprise de ce service par le délégataire. Plusieurs lettres de remerciements ont été adressées à l’entreprise et le taux de satisfaction des clients a connu une nette amélioration durant ces derniers mois.

  • Opérations INDH-Inmae: Accès aux services de base pour tous
  • Dans le cadre de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), lancée par SM le Roi Mohammed VI en 2005, Lydec a mis en place le projet INDH-Inmae. Grâce à ce programme, de nombreux foyers situés dans des quartiers d’habitat informel (que les autorités ont décidé de maintenir sur place) bénéficient d’un accès à domicile aux services d’eau potable et d’assainissement liquide. Dans un esprit de continuité des opérations déjà lancées par Lydec, le PAP de proximité a consacré une enveloppe de 119 millions de DH à 20 actions d’urgence. Ce qui devrait permettre à 8.930 foyers d’être raccordés aux réseaux, notamment dans les provinces de Nouaceur et Médiouna et les préfectures de Hay Hassani et Aïn Chock.
    Parmi les projets phares en cours figure celui de douar «Hmadate», relevant de la commune rurale Mejjatia Ouled Taleb (province de Médiouna). L’opération résorbera un problème de longue date et permettra aux 1.500 habitants actuels, et à 3.500 habitants à terme (provenant du douar Lhfari), d’accéder au service d’assainissement des eaux usées. Le projet consiste à réaliser des travaux de terrassements, de pose de canalisations et de drains et à mettre en service des tranchées d’infiltration des eaux usées traitées, issues de la fosse septique collective.

  • Voiries et réseaux: Résorber les points d’inondations
  • Le Plan d’Actions Prioritaires de proximité prévoit aussi la réalisation de 81 projets de voirie et de renouvellement de réseaux, pour un montant d’investissement de 34 millions de DH. Les opérations de voirie portent essentiellement sur la réfection des voies, suite aux travaux réalisés par Lydec, et sur la remise à niveau des éléments de voirie (tampons, trappes, etc.). Quant aux opérations de renouvellement et de renforcement des réseaux, elles visent la résorption des points d’inondations, la suppression des câbles électriques en cuivre nu et le remplacement des poteaux électriques vétustes.
    Parmi les 29 projets achevés, figurent deux réalisés au niveau de la préfecture d’El Fida-Mers Sultan. Il s’agit des projets «Ibnou Khaldoune» (quartier Dakhla- rue Kadi Lamtaouri) et «Foukara», deux points noirs résorbés grâce au PAP de proximité. Les travaux ont consisté en la pose de collecteurs et de canalisations, permettant ainsi le renforcement du réseau d’assainissement liquide et la lutte contre les inondations.

  • Individualisation de l’alimentation en eau et en électricité
  • Le cinquième et dernier volet du PAP de proximité porte sur 28 projets dont l’objectif est d’individualiser l’alimentation en eau potable (secteurs équipés de réseaux collectifs) et en électricité (bidonvilles). Le coût de ces opérations, qui profiteront à environ 12.000 foyers, est estimé à 19 millions de DH. Grâce aux travaux en cours, les habitants concernés, résidant notamment sur le territoire des préfectures de Sidi Bernoussi et Mohammedia, auront un accès à domicile dans les normes aux services d’eau et d’électricité. Ils bénéficieront, suite à l’installation de compteurs individuels, d’un meilleur confort d’utilisation et d’une maîtrise de leur consommation. Sur les 28 projets programmés, cinq sont aujourd’hui achevés, cinq autres à l’étude et 18 sont en cours de réalisation. Parmi ces derniers, il y a lieu de citer une grande opération menée au bidonville «Bouih», relevant de l’arrondissement d’Aïn Sebaâ, et qui bénéficiera à 2.000 foyers.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *