3ème édition des Trophées «Top Performers» de Vigeo
Lydec récompensée dans trois domaines de la RSE

Pour la troisième fois consécutive, Lydec s’est vu décerner par Vigeo le Trophée «Top Performer RSE 2015», au cours d’une cérémonie qui a eu lieu le 24 novembre 2015 et qui a connu aussi la distinction de 9 autres grandes entreprises.

Les dix «Top Performers» de cette année ont obtenu les scores les plus élevés sur les facteurs de Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE) parmi 42 capitalisations boursières de la place de Casablanca ayant été notées par Vigeo.

Lydec a été récompensée dans trois domaines de la RSE à la fois, et plus particulièrement, pour ses actions en matière de maîtrise des impacts sur l’eau, de non-discrimination et promotion de l’égalité entre les genres et de contribution aux causes d’intérêt général.

Cette distinction est le fruit du renforcement et de la structuration de la démarche RSE de Lydec, suite à l’adoption, en novembre 2014, de son nouveau Plan d’Actions Développement Durable 2020 «PADD 2020» (voir encadré). Cette deuxième feuille de route, élaborée pour la période 2015-2020, est structurée autour de 4 engagements desquels découlent 20 objectifs répondant aux enjeux économiques, environnementaux, sociaux et sociétaux de l’entreprise.

En effet, les trois domaines récompensés par Vigeo font l’objet d’engagements et d’objectifs fixés par le PADD 2020. Ainsi, la maîtrise des impacts sur l’eau entre dans le cadre des engagements 1 et 3 du plan d’actions développement durable de Lydec: «Réduire l’impact environnemental de nos activités» et «Innover dans nos métiers pour contribuer à la performance économique et environnementale du Grand Casablanca».

La protection des ressources en eau représente un grand enjeu pour Lydec qui s’est fixé un objectif de réduction de ses autoconsommations de 2% par an. L’entreprise a également développé des processus innovants permettant de lutter contre les fuites d’eau sur le réseau d’eau potable. Ce qui a permis de réaliser une économie annuelle d’environ 38 millions de m³ d’eau potable par rapport à 1997, soit l’équivalent de la consommation de plus de 1 million d’habitants. S’ajoute à cela la mise en œuvre d’infrastructures performantes assurant l’épuration des eaux usées et la protection de la ressource en eau, telles que la STEP de Médiouna, qui permet la réutilisation des eaux usées épurées pour l’irrigation agricole, et la station Eaucéan à Sidi Bernoussi, grâce à laquelle le taux de dépollution des eaux usées du Grand Casablanca a atteint 100%.

Concernant la non-discrimination et la promotion de l’égalité des genres, cette action est intégrée dans l’engagement 2 du PADD 2020: «Faire de nos collaborateurs des acteurs du développement durable» et plus particulièrement l’objectif 5 : «Refuser toute forme de discrimination et agir pour l’égalité des chances». L’engagement de Lydec dans ce domaine est confirmé notamment par la définition d’objectifs quantifiés et l’augmentation du nombre des personnes en situation de handicap recrutées.

Par ailleurs, la contribution de Lydec aux causes d’intérêt général est liée à l’objectif 16 de son plan d’actions développement durable : «Etre un acteur de la solidarité» qui émane de l’engagement 4: «Contribuer à l’attractivité du territoire du Grand Casablanca et dialoguer avec nos parties prenantes». Le lancement des activités de la Fondation Lydec, en janvier 2015, dans trois domaines d’intervention, que sont l’environnement, la solidarité de proximité et l’engagement sociétal des collaborateurs, permet, en effet, à Lydec de renforcer son ancrage territorial en lien avec les enjeux environnementaux et sociétaux liés à ses métiers et d’apporter ainsi une contribution concrète à l’attractivité du Grand Casablanca.

A cette occasion, Jean-Pascal Darriet, Directeur Général de Lydec, a déclaré : «Nous sommes aujourd’hui fiers de cette reconnaissance de la démarche RSE engagée par Lydec et considérée comme stratégique par notre projet d’entreprise «Synergies 2020». Et d’ajouter: «Ce Trophée démontre avant tout la concrétisation des efforts menés par les hommes et les femmes de Lydec en faveur du développement durable du Grand Casablanca, tels que portés au quotidien dans l’exercice de leurs métiers».

De son côté, Abdellah Talib, Directeur Développement Durable et Communication et Vice-président délégué de la Fondation Lydec a indiqué : «Les actions menées par l’entreprise en faveur de la solidarité et de la promotion du développement durable ont connu un saut qualitatif grâce notamment à la mise en place de la Fondation Lydec. Celle-ci nous permet de disposer aujourd’hui d’un cadre structurant qui s’appuie sur des moyens humains et financiers adaptés au développement de projets environnementaux et sociaux et à l’instauration d’un partenariat constructif avec nos parties prenantes, notamment la société civile».

Les 4 engagements du PADD 2020 de Lydec:

Baptisé «Plan d’Actions Développement Durable 2020» (PADD 2020), ce document de référence est structuré autour de 4 engagements et 20 objectifs en matière de RSE, fixés pour la période 2015-2020 :
– Engagement 1: Réduire l’impact environnemental de nos activités ;
– Engagement 2: Faire de nos collaborateurs des acteurs du développement durable ;
– Engagement 3: Innover dans nos métiers pour contribuer à la performance
économique et environnementale de la métropole ;
– Engagement 4: Contribuer à l’attractivité du territoire de la région et dialoguer avec
nos parties prenantes.

En cohérence avec ses orientations stratégiques en faveur de la RSE, Lydec a adhéré, en octobre 2015, au Pacte Mondial des Nations Unies. Ce cadre de référence international invite les entreprises à adopter, soutenir et appliquer dans leur sphère d’influence un ensemble de valeurs fondamentales, dans les domaines des droits de l’Homme, des normes de travail et de l’environnement et de lutte contre la corruption.

Ce contenu a été publié dans Développement durable, Notre actualité, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.