Responsabilité Sociétale de l’Entreprise
L’espace expérimental d’agriculture urbaine de la Step de Médiouna primé par le Prix Hassan II pour l’Environnement

A l’occasion de la 12ème édition du Prix Hassan II pour l’Environnement dont la cérémonie s’est déroulée le 12 juillet à Rabat, Lydec s’est vue récompenser pour la première fois dans la catégorie « Initiatives des entreprises », au titre de son projet expérimental d’agriculture urbaine à la Step de Médiouna.

Cette 12ème édition du Prix Hassan II a été positionnée comme un événement majeur venant consolider l’engagement du Maroc en faveur du Développement Durable, tel que concrétisé dans la Stratégie Nationale de développement durable adoptée en Conseil des Ministres du 25 juin 2017 et actuellement en cours de déploiement.
Organisé pour la première fois sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Prix a été décerné lors d’une cérémonie présidée par le Chef de Gouvernement en présence de plusieurs ministres et personnalités dont la Secrétaire d’Etat au développement durable, Mme Nezha El Ouafi.

Par ailleurs, afin de mobiliser l’ensemble des parties prenantes à la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Développement Durable, outre les représentants du secteur de la recherche scientifique, des médias et des associations, cette 12ème édition a également récompensé les acteurs clés pour toute démarche de développement durable que sont les collectivités locales et les entreprises du secteur privé.

C’est dans ce cadre que Lydec et sa Fondation se sont vus décerner pour la première fois un prix dans la catégorie « Initiatives des entreprises » au titre de l’espace expérimental d’agriculture urbaine réalisé sur le site de la station d’épuration de Médiouna.
Lieu d’innovation technique et sociétale, cet espace de 1600 m2 a représenté l’un des projets phares mis en œuvre par la Fondation Lydec dans le cadre du Plan d’Actions Changement Climatique déployé par Lydec, en amont de la COP22.
Réalisé grâce à un partenariat entre la Fondation Lydec et l’Association Recherche-Action pour le Développement Durable, cet espace est le fruit d’une collaboration pluri-acteurs réussie, avec le soutien de différentes associations et du monde universitaire.
Irrigué grâce à la réutilisation des eaux usées épurées par la station de Médiouna, l’espace d’expérimentation propose 7 zones de cultures (jardin potager, forêt comestible avec des arbres fruitiers, plantes aromatiques…) comportant une pépinière ainsi qu’une zone de biodiversité et un espace de compostage.
A travers ce projet, Lydec et sa Fondation souhaitent ainsi développer un champ d’expérimentation de l’agriculture urbaine et biologique, démontrer la faisabilité de la réutilisation des eaux épurées à usage agricole et enfin contribuer à la sensibilisation et l’éduction des parties prenantes (scolaires, étudiants, riverains, associations, agriculteurs, élus…) un lieu de sensibilisation en faveur de la protection de l’environnement et du développement de l’économie circulaire.
A cette occasion, M. Abdellah Talib Directeur Communication, Développement Durable et Innovation de Lydec et Vice-Président de la Fondation Lydec a souligné « c’est un grand honneur pour Lydec et la Fondation Lydec que de se voir remis ce Prix des Initiatives des Entreprises pour la première fois. C’est en effet la reconnaissance du caractère innovant et de l’impact positif généré par la mise en place de cet espace expérimental d’agriculture urbaine qui permet d’apporter une contribution concrète au développement durable du Grand Casablanca, notamment en termes d’adaptation aux effets du changement climatique. C’est aussi un projet structurant de notre démarche RSE qui vise à mobiliser nos parties prenantes en faveur des Objectifs de Développement Durable et des enjeux de la Stratégie Nationale de Développement Durable, conformément à notre Feuille de route Développement Durable à l’horizon 2030 ».
Lancé durant la PréCOP Casablanca en octobre 2015, cet espace a été inauguré officiellement à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Eau en mars 2017. Il a déjà accueilli à ce jour plus de 1200 représentants des parties prenantes.
En cela, il représente pour Fouad Amraoui, Président de l’Association Recherche-Action pour le Développement Durable et partenaire de la Fondation Lydec pour la mise en œuvre de ce projet : « un projet précurseur que nous espérons pouvoir étendre sur le périmètre de Médiouna mais également développer sur d’autres sites. En effet, il s’agit d’une solution concrète répondant aux enjeux du stress hydrique mais aussi d’un développement territorial équilibré, conformément aux cibles de l’Objectif de Développement Durable 11 des Nations Unies sur les villes et établissements humains durables et tel que souligné dans le rapport du Conseil Economique, Social et Environnemental sur les villes durables paru fin décembre 2017 ».

A propos de la Fondation Lydec
Lancée en janvier 2015, La Fondation Lydec a pour mission de porter et de structurer l’engagement sociétal de Lydec dans le cadre de sa politique RSE. Elle agit en faveur de 3 axes d’intervention :
L’environnement : Encourager les initiatives qui contribuent à préserver l’environnement et à améliorer le cadre de vie des habitants de la métropole et favoriser l’éducation et la sensibilisation de la jeune génération et du grand public à la protection de l’environnement.
La solidarité de proximité : Promouvoir les initiatives visant à favoriser l’inclusion sociale et économique dans nos territoires. Les actions touchent plus particulièrement les femmes, les enfants et les jeunes.
L’engagement sociétal des collaborateurs : Permettre aux collaborateurs de Lydec de s’engager aux côtés d’associations à travers le soutien à Aquassistance Maroc, le mécénat de compétences et le soutien aux projets solidaires des collaborateurs.

Ce contenu a été publié dans Développement durable, Notre actualité, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.